Santiago Arata : blessure, opération et convalescence. Sera-t-il au rendez-vous pour la Coupe du monde ?

By Jean

Le demi de mêlée uruguayen Santiago Arata, actuellement en poste au club de Castres, a subi une fracture à un doigt lors d’un récent entraînement avec son équipe nationale, Los Teros

Arata a dû être opéré en France suite à cette blessure. La durée précise de sa période de récupération demeure inconnue à ce stade. La fédération uruguayenne a indiqué que le joueur poursuit son travail de préparation pour le Mondial.

Le remplaçant potentiel : Agustin Ormaechea

Si la convalescence d’Arata s’avère plus longue que prévu, Agustin Ormaechea pourrait prendre le relais. Ce demi de mêlée, familier des pelouses françaises, est le fils de la légende du rugby uruguayen, Diego Ormaechea. Il pourrait ainsi se voir offrir une opportunité de briller sur la scène mondiale.

Calendrier de Los Teros pour la Coupe du Monde

Los Teros auront un programme chargé lors de la Coupe du Monde. Ils débuteront leur parcours contre la France à Lille le 14 septembre. Suivront ensuite des rencontres contre l’Italie à Nice le 22 septembre, la Namibie à Lyon le 27 septembre et ils concluront leur phase de groupes face à la Nouvelle-Zélande, de nouveau à Lyon, le 5 octobre.

La préparation au Mondial de Los Teros

En amont de la Coupe du Monde, l’équipe uruguayenne a prévu une série de matchs.

Ces rencontres, qui auront lieu au Stade Charrúa de Montevideo, débuteront contre le Chili le 29 juillet à 16h00. La Namibie suivra le 5 août à 18h00 et enfin, le 18 août à 20h00, Los Teros affronteront l’Argentine. Ces matchs de préparation seront une occasion précieuse pour affiner leurs stratégies avant le grand rendez-vous en France.

jean

Jean est un fervent admirateur du ballon ovale. Imprégné de l’esprit du rugby, il écrit avec passion et précision pour notre site, Quinze Ovalie.

Plongez dans la mêlée avec lui, découvrez toutes les actu mercato et effectif, et décortiquez chaque match. A l’affût de la moindre nouvelle, Jean est un des fers de lance de notre rédaction. On l’adore.