Levani Botia, le guerrier fidjien de La Rochelle

By Clovis

Du rugby à sept aux sommets européens avec les Maritimes

Levani Botia, joueur polyvalent originaire des Fidji, a gravi les échelons depuis son arrivée au Stade Rochelais en 2014. Après avoir remporté la finale de la Champions Cup contre le Leinster l’année dernière, il est désormais parmi les meilleurs troisièmes lignes actuels.

Une reconversion réussie en troisième ligne pour Botia

Botia s’est imposé cette saison comme un élément incontournable du pack rochelais grâce à sa puissance et sa technique. Passé de centre à troisième ligne, il réalise une saison exceptionnelle sous les couleurs jaune et noir.

Percussions et grattages : Les atouts majeurs du Fidjien

Ses qualités sur le terrain ne sont plus à démontrer : percussions, grattages et coups d’éclat font partie intégrante du répertoire de ce joueur hors norme. Ces compétences ont été déterminantes lors du quart de finale face aux Saracens où il a dominé le jeu dans les rucks et servi Tawera Kerr-Barlow pour un essai décisif.

Sireli Bobo : Mentor et dénicheur de talents

C’est grâce à l’appel d’un autre grand nom du rugby fidjien, Sireli Bobo, que Levani Botia a rejoint La Rochelle en 2014. Depuis lors, il a disputé près de 176 matchs avec le club maritime et considère avoir fait le bon choix.

Finale contre Leinster : Un nouveau défi pour le guerrier fidjien

Il est fort probable que Botia soit aligné en troisième ligne contre le Leinster lors de la finale de la Champions Cup. Une victoire lui offrirait un deuxième titre consécutif, confirmant ainsi son statut parmi l’élite du rugby européen.

L’avenir selon Botia : Jouer jusqu’à ce que le corps dise non

Levani Botia envisage de continuer à jouer tant que son corps lui permettra de s’entraîner et d’être performant sur le terrain. Aucun nouveau challenge ne semble effrayer ce guerrier au grand cœur, prêt à donner toujours plus pour les siens et pour son club.

En somme, Levani Botia incarne parfaitement l’esprit combatif et talentueux qui anime les joueurs du Stade Rochelais. Nul doute que ses performances resteront gravées dans les mémoires des supporters maritimes et des amateurs de rugby bien au-delà des rivages atlantiques.