Angleterre – France : côtes et pronostics pour le crunch

Demain, les Anglais recevront les Français à Twickenham pour la 4ème journée du tournoi des 6 Nations.

Alors que les Bleus ont remporté leurs trois premiers matchs, à égalité avec les Anglais. Cependant, le match de demain est le moment idéal pour les Anglais de se relancer et de montrer leur potentiel. Les côtes de NetBet sont en faveur des Français, mais rien n’est joué d’avance.

Qui va gagner le match ?

Les côtes de NetBet indiquent que la France est favorite pour remporter ce match avec une cote de 1,73 tandis que l’Angleterre a une cote de 2,12. Le nul est coté à 19,00. Bien que les Bleus aient remporté leurs trois premiers matchs, l’Angleterre est connue pour sa capacité à renverser la situation. Le match sera très serré et tout peut arriver.

Marqueurs d’essais

Il y a plusieurs joueurs cotés pour marquer le premier essai du match. Parmi eux, Damian Penaud (2,60), Ethan Dumortier (2,90), Max Malins (2,90) et Julien Marchand (3,20) sont les favoris. Cependant, il ne faut pas négliger Anthony Kenneth Chisom Watson (3,30), Antoine Dupont (3,30) ou encore Jamie George (3,50) qui peuvent surprendre.

En ce qui concerne les joueurs qui marqueront un essai à tout moment pendant le match, on peut citer Gael Fickou (4,00), Alex Dombrandt (4,00), Jack Willis (4,50) ou encore Thomas Ramos (4,50) et Freddie Steward (4,70).

Qui va gagner la 1ère mi-temps ?

La France est également favorite pour remporter la première mi-temps avec une cote de 1,63 tandis que l’Angleterre a une cote de 1,92.

Idem pour marquer les 10 premiers points du match avec une cote de 1,55 tandis que l’Angleterre a une cote de 1,81. Le nul est coté à 60,00.

La France semble en tête

Malgré les côtes en faveur des Français, rien n’est joué d’avance dans ce match. Les Anglais ont montré par le passé qu’ils étaient capables de renverser la situation et ils joueront devant leur public à Twickenham. Les Bleus devront rester vigilants et concentrés s’ils veulent continuer leur série de victoires.